10 faits sur la génération Z

Man against pink wall

Aujourd’hui nous allons aborder 10 faits sur la génération Z. Si vous ne savez pas ce qu’est la génération Z, allez faire un tour sur Mais au final, ta génération Z, c’est quoi ?.

Pour l’écriture de cet article, je me base sur l’article 10 facts about the mysterious Generation Z, paru le 1er novembre. Je vais reprendre leurs 10 faits, et les commenter en donnant mon avis.

La génération Z ne regarde pas la TV

Les jeunes de 13 à 17 ans (donc seulement une partie de la génération Z) ne regardent plus la télévision et, sur Internet, les contenus basés sur du texte. Ils se réfèrent davantage aux réseaux sociaux et aux vidéos sur Internet.

Ce déclin de la télévision ne m’étonne pas vraiment. Pour regarder la TV, il faut être « au bon endroit, au bon moment ». Par ailleurs, la génération Z ne regarde plus la télévision sur l’écran d’un téléviseur, mais sur son ordinateur, son smartphone, sa tablette…

Regarder des vidéos sur son smartphone, on peut le faire depuis n’importe où, et à n’importe quel moment. Avec les principes de replay, de streaming et de vidéo à la demande (#Netflix), on choisit le programme que l’on souhaite et on n’est pas stressé par un « timing » à respecter.

Ce fait est d’ailleurs confirmé dans différents articles (voir ma revue de presse sur l’avenir du journalisme).

La génération Z fait attention aux données recueillies à son sujet

Bien que l’on soit parfois décrits comme inconscients et insouciants, ce n’est pas forcément le cas. Nous sommes totalement conscients que, lorsque l’on surfe sur Internet, les entreprises récoltent beaucoup d’informations à notre sujet.

Cependant, à la différence des générations plus âgées, ce n’est pas nécessairement un problème pour nous. Si l’entreprise l’utilise dans un but d’optimisation, pour que notre expérience utilisateur soit améliorée, alors pourquoi s’en plaindre ?

Pour reprendre les mots de Jamie Gutfreund, relatés dans cet article : «Beaucoup de générations plus âgées regardent les adolescents et disent, « […] Ils vont arrêter d’utiliser Venmo. Ça va redevenir normal. Ils essaient juste de perturber les choses. » Mais c’est seulement parce qu’ils pensent en terme d’efficacité. Ce n’est pas une révolte, c’est de l’efficacité. C’est juste mieux, Netflix est mieux. Venmo est juste mieux, Snapchat n’est qu’une manière plus simple de communiquer. Ce n’est pas une révolte, c’est de l’efficacité. Ça ne va pas revenir en arrière.»

Autrement dit, la génération Z, l’air de rien, favorise l’efficacité !

Nous ne répondons qu’aux marques et éditeurs qui communiquent via la technologie de manière créative

Ce n’est pas tout à fait faux… Par exemple, dans mon entourage, nous sommes beaucoup à connaître les smoothies Innocent uniquement par le biais des réseaux sociaux, et notamment des blagues qu’ils y font. Ci-dessous, leurs derniers tweets en guise d’exemple.

En général, les marques qui ont une approche originale et/ou créative pour communiquer, on aime ! 😉

La génération Z compte utiliser les médias sociaux pour trouver un emploi

Et pourquoi pas ? Les statistiques précises sont les suivantes, pour trouver un emploi :

  • 59% compte utiliser Instagram
  • 56% compte utiliser Snapchat
  • 17% compte utiliser Tumblr

On le voit tout de suite, Instagram et Snapchat sont en tête, avec plus d’1 gen Z sur 2 ! Personnellement, c’est une chose que je trouve assez naturelle de chercher un emploi sur les réseaux sociaux. Je trouve que c’est plus simple, mais est-ce que les recruteurs sont là ? Ils ont déjà du mal pour certains à être sur LinkedIn !

La gen Z aime interagir avec les marques

Contribuer à une marque, dire les améliorations à apporter, pouvoir suggérer des idées de produits… tant de choses qui me semblent assez plaisantes. On peut se dire que, d’une certaine manière, la marque « nous utilise ». Mais en réalité, je n’ai pas vraiment cette impression. J’ai plutôt le sentiment de contribuer au bien commun : si la marque est mieux pour moi, alors elle le sera aussi pour d’autres.

Nous sommes des adeptes de la co-construction ! 😉

Autre point intéressant : 55 % de la gen Z choisit des marques respectueuses de l’environnement et socialement responsables. Pour moi, ces 2 critères sont aussi une normalité… toutes les marques devraient être respectueuses de l’environnement et socialement responsables !

La gen Z pense que la réalité augmentée, la réalité virtuelle et les produits iOS sont cools

D’après une enquête Google, Android et iOS sont au coude à coude (41,3 % et 42,3 % respectivement) au niveau des smartphones possédés. Mais, concernant les filles, iOS l’emporte  avec 46,2 % contre 38,8 % pour Android.

En réalité, dans l’esprit de la génération Z, Apple est souvent « mieux » qu’Android (excepté pour les personnes de type « Ah mais non, Apple c’est trop nul ! Moi je suis contre la société de consommation, du coup j’ai un Samsung ! »). Apple a un côté « marque de luxe« , et dans l’ensemble, les possesseurs d’iPhone ont du mal à aller/retourner sur un Android ou autre.

Quant à la réalité virtuelle et la réalité augmentée, oui, ça, on aime ! 😊 On en attend d’avantage.

Les marques doivent être créatives pour attirer l’attention, car la génération Z a une durée d’attention de 8 secondes

Je suis partagée pour cette affirmation.

Oui, les marques doivent être créatives. Nous l’avons déjà vu avec l’exemple d’Innocent (la marque de smoothies).

Mais la durée d’attention de 8 secondes

  • vrai quand une chose ne nous plaît pas
  • faux quand une chose nous plaît

Simple exemple : certains d’entre nous peuvent rester concentré bien plus de 8 secondes en jouant à un jeu vidéo ou à regardant un film intéressant.

La génération Z est plus susceptible d’acheter en ligne que la génération Y

Je ne connais pas les données pour la génération Y, mais en tout cas, nous achetons beaucoup en ligne !

À l’université, parfois, on en voit même faire du shopping dans les amphis… Franchement, ça nous simplifie la vie : l’achat est plus rapide, c’est plus facile pour comparer des produits, et en plus on peut trouver des codes promos assez facilement.

De plus si on n’est pas sûr de la taille par exemple, on peut commander en 2 tailles et au final retourner la mauvaise taille (il faut d’abord s’assurer que ce service est gratuit, mais en général, il l’est 😉).

À noter que ce point est en opposition avec d’autres études (ou auteurs) qui soutiennent que l’achat en boutique est le seul avenir. Évidemment, je ne cautionne pas…

La génération Z passe jusqu’à 11 h par jour sur les médias sociaux

Euh… comment dire… ça me paraît un tout petit peu beaucoup… 11 heures par jour… soit presque la moitié de la journée ! Et en considérant 8 heures de sommeil… restent 5 heures passées sur d’autres activités ?

Alors oui, on passe du temps sur les médias sociaux, mais je dirais plutôt 1 à 2 heures au maximum ! Et qu’est ce que cela veut dire concrètement 11 h par jour sur les médias sociaux ? Avoir son smartphone ou un ordinateur, à côté de nous ou en main, cela compte dans les 11 h ?

La gen Z préfère communiquer en personne plutôt que via messagerie instantanée et email

Petit point info rapide : les emails nous ne les utilisons absolument pas (à part pour les trucs administratifs où on est obligés de faire comme ça et où il y a de fortes chances que l’on zappe).

La messagerie instantanée, on l’utilise pour garder le contact : pendant les vacances ou quand on est chacun chez soi, le soir. Mais aussi au niveau professionnel. Cependant, dès qu’on le peut, je dirais qu’on a tendance à se parler en face-à-face. On utilise les messageries instantanées quand on ne peut pas se voir « en vrai ». Mais je n’ai pas vraiment l’impression que ce soit spécifique à la génération Z.

Et vous, avez-vous des idées de faits marquants à propos de la génération Z ?

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le partager sur Pinterest 😉

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *