À la recherche du CV parfait !

En train d'écrire sur un clavier d'ordinateur

L’université a un système qui permet de mettre en relation les entreprises à proximité de Lille avec des étudiants de la métropole (avec un système de CV en ligne) : Lilagora. Il permet de trouver stages, jobs et autres emplois. Ça peut toujours être intéressant !

Je décide de m’inscrire sur le site. On me demande quelques informations de base : mon nom, ma date de naissance, mon adresse. Ensuite viennent l’objectif professionnel, la formation en cours, les formations antérieures et les savoir-faire. Jusque-là rien de bien compliqué. 😉

Me restent deux choses à compléter : une photo et un CV au format PDF.

La photo de Clara Delcroix

Pour la photo on me demande :

Éléments essentiels : tenue professionnelle, sourire et dynamisme, fond neutre. Évitez absolument les selfies ou les recadrages de photo de groupe.

Je décide d’envoyer une photo qu’Andri a pris de moi à Madagascar.

Clara Delcroix devant un ordinateur

La fameuse photo que j’envoie

Cette photo me semble convenir comme photo professionnelle.

Pour tout avouer, je n’avais pas vraiment lu les différents critères auxquels il fallait se conformer. Du coup, a posteriori, je me dis que peut-être qu’on pourrait me reprocher le sourire et le dynamisme… 😄

Et je reçois un mail de la part de la de Lilagora !

Votre photo sur la plateforme ne correspond aux critères professionnels, une photo portrait de face est la norme.

Bon, d’accord… Je renvoie une deuxième photo, de face cette fois-ci !

Portrait de face

Portrait de face

Photo acceptée, l’affaire est conclue… Sauf qu’il reste le CV !

Le CV de Clara Delcroix

Le curriculum vitae version beta

Pour être franche, je ne me suis pas vraiment cassée la tête pour le CV… au début ! Je suis allée sur mon profil Linkedin, j’ai cliqué sur les « « , puis sur « Enregistrer au format PDF« .

Petite modification du PDF : j’enlève la dernière page que je considère inutile, et voilà !

Le rendu du CV n’est pas folichon, mais ça a le mérite d’être très rapide à réaliser ! Et dans l’ensemble, je ne le trouve pas si moche que ça… 🙃

Sauf que… je reçois un mail (le même que pour la photo) :

Je ne peux accepter pour l’instant votre CV sur Lilagora. Vous avez apporté beaucoup de soin à la rédaction et à la mise en forme, mais il n’est pas conforme au CV classique.

Bon, déjà, il semblerait que j’ai apporté beaucoup de soin à la mise en forme… ça m’amuse ! Je n’ai fait aucune mise en forme. La rédaction, encore, je veux bien. Les textes sont directement issus de LinkedIn, et il est vrai que j’essaie tant bien que mal d’avoir un profil LinkedIn assez complet et bien rédigé !

Cependant, qu’est-ce qu’un CV classique ? Quels sont les critères ?

Mon CV est sur 2 pages, c’est peut-être ça le problème ! Et puis, niveau présentation, il y a mieux à faire, je vous l’accorde.

Le CV version 1.0

Je recommence un nouveau CV à l’aide de Creddle.

Le principe de Creddle ? On importe les données depuis LinkedIn, ainsi le CV est bien plus rapide à rédiger. Après, on peut personnaliser le document. Mais les options ne sont pas « méga trop géniales » non plus, faut pas rêver ! Ça reste du CV basique, mais fonctionnel.

Il est quand même plus stylé que le premier, non ? Bah non à priori…
Je ne peux accepter pour l’instant votre CV sur Lilagora. Vous avez apporté beaucoup de soin à la rédaction et à la mise en forme, vous avez tenu compte des remarques faites précédemment. Cependant, vous mélangez le français et l’anglais et vous rédigez, ce qui doit être propre à votre spécialité.
Le CV doit être concis, et clair pour le futur employeur.
Bon… bah on recommence pour un tour ? Je ne pouvais pas modifier les intitulés dans Creddle, donc oui, ils sont restés en anglais…

Le CV version 2.0, enfin presque

Cette fois-ci, je décide de me casser la tête davantage. Je recrée un CV à l’aide de Canva. J’ai l’habitude de créer des « designs » à l’aide de cette application (les images pour Pinterest à la fin de mes articles par exemple 😉). Pourquoi ne pas faire mon CV à l’aide de cet outil ?

Les modèles sont cool, il y en a de toutes les sortes et pour tous les goûts. On peut vraiment tout modifier : couleurs, polices, présentation, ajout d’images, de symboles, etc. En contrepartie, il faut y mettre davantage du sien : ça ne se fait pas tout seul !

Voici le résultat final :

Et enfin, oh miracle, je reçois un mail :
Nous avons le plaisir de vous informer que le CV que vous avez déposé sur notre site a été validé et qu’il est désormais en ligne.
Enfin ! Mais finalement, grâce ou à cause de quels critères a-t-on accepté ou refusé mes CV ? Quelle est la définition d’un CV classique ? À quoi doit se conformer un CV version 2017 ? Et pourquoi faire encore des CV alors que nous avons une sorte de CV perpétuel, enrichi des compétences reconnues par d’autres sur Linkedin…
Éclairez ma lanterne : je ne suis pas experte en CV. Je vous invite à laisser votre point de vue sur le sujet des CV en commentaire ! 

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le partager sur Pinterest 😉

2 Commentaires

  1. En réalité, le CV parfait n’existe parfait n’existe pas. Le CV est en quelque sorte un document personnifié. Tel dira ceci ou cela…Il faudra qu’il soit comme ci ou comme ça. Il faut juste respecter les catégories classiques : Formations, Expériences, Compétences…

    Bien à toi.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *