L’art et la manière de communiquer avec la génération Z

Des téléphones vintages accrochés sur un mur

Comment la génération Z communique-t-elle ? Comment communiquer avec elle ? Une question toute simple et pourtant les réponses sont parfois assez fantaisistes… 😄

J’ai déjà écrit un abrégé du parler jeune, avec expressions que nous utilisons et autres règles « typographiques ». Je ne reviendrai donc pas dessus ici. Je vais plutôt m’attarder sur les plateformes au travers desquelles nous communiquons.

Dans cet article, je parle pour les « vieux » gens Z. Pour avoir déjà parlé avec des plus jeunes (13-14 ans actuellement), ils sont encore « pires » que nous ! Les outils et leurs usages diffèrent de ce que nous en faisons, accentuant les différences avec les générations précédentes.

Des mails ?

Contrairement à ce que nous pouvons lire parfois, nous n’utilisons pas du tout les mails. Tout du moins, pas pour communiquer entre nous.

J’en entends déjà dire «Mais si, vous utilisez les mails, vous avez même une adresse e-mail !». Alors oui, je l’avoue, nous utilisons les mails… pour communiquer dans des cadres administratifs ou professionnels, car nous y sommes obligés !

Mais, il nous arrive de ne pas voir ces courriers des institutions et autres que nous recevons.

Alors quand je vois qu’il est possible d’atteindre la génération Z en faisant sa communication par mail… je suis assez sceptique !

En réalité, notre adresse mail est un élément du passé qui permettait de régler les trucs importants, d’adultes.

Vive la messagerie instantanée

Nous communiquons en général via les messageries instantanées (Snapchat, Facebook Messenger, WhatsApp, iMessages) ou SMS.

Quand nous parlons de messagerie instantanée, nous n’entendons pas uniquement du texte. Je m’explique. Un message, pour nous, peut aussi être une image, du son ou une vidéo.

L’image permet d’illustrer un propos, de « montrer ». Le son, outre l’ambiance sonore, offre la possibilité de gagner du temps pour l’envoi des longs messages. Et la vidéo combine les 2. 😉

Mais pourquoi utiliser un service ou bien l’autre ?

En réalité, il existe une sorte de hiérarchie entre les systèmes de messagerie instantanée.

Les amis proches : Snapchat

Snapchat, c’est pour les amis les plus proches. Pour ma part, je discute principalement avec mes « meilleurs amis » (voir la vidéo ci-dessous), mais aussi en interaction aux storys (image ou vidéo diffusée 24h) de mes autres amis. Souvent, on aborde des sujets légers : on garde contact, on partage ce qu’on est en train de faire, comment on se sent…

Plus de distance avec l’interlocuteur : Facebook Messenger

Facebook Messenger est utilisé pour les messages avec des personnes plus distantes, des collègues par exemple. En réalité, parmi nos amis Facebook, on compte bien souvent des gens avec qui nous ne sommes pas véritablement proches : depuis le collège (voire avant), on a tous nos camarades de classe en amis ! En réalité, ce sont souvent des messages plus professionnels ou scolaires que nous échangeons (on ne discute pas vraiment de nos vies ou de la météo dans Messenger).

Les SMS et les iMessages, du pareil au même ?

iMessages et SMS ont en général à peu prêt les mêmes emplois. Les personnes avec qui nous communiquons sont plus ou moins proches de nous, mais nous avons au moins leur numéro de téléphone.

Parfois, nous discutons aussi avec des personnes très proches, mais sur des sujets plus sérieux que dans Snapchat. Pour expliquer un cours à un ami, on va plutôt le faire par iMessages/SMS (cela permettra d’en garder trace, alors que dans Snapchat, les messages s’effacent au fur et à mesure).

Notons qu’en France nous possédons tous des forfaits avec SMS illimités, donc on se fiche un peu d’en envoyer ou pas. Un iMessage, c’est uniquement lorsque nous communiquons avec un autre possesseur d’objet Apple… Mais dans le fond ça revient au même.

Le cas WhatsApp

Pour WhatsApp, c’est un peu plus compliqué. Ici, il n’y a pas la question d’être proche ou pas pour discuter. On utilise WhatsApp pour communiquer avec l’étranger (donc des étrangers ou des Français à l’étranger) : l’Allemagne (les Allemands l’utilisent beaucoup), mais aussi l’Afrique (du Nord et Subsaharienne) ou le Moyen-Orient.

Personnellement, je ne connais personne en Asie, Amérique, Océanie, donc je ne m’avance pas sur ces parties du monde ! 😉 Mais si quelqu’un a des infos, je suis preneuse (aussi dans d’autres pays européens). 😊

WhatsApp, c’est donc l’assurance de ne pas payer de frais supplémentaires, de ne pas être surtaxé. Tout passe par Internet, et non par réseau téléphonique.

Plusieurs discussions dans plusieurs messageries instantanées en même temps ?

Vous l’avez peut être entrevu : Snapchat pour les sujets légers, SMS/iMessages/Messenger pour les sujets sérieux. Ce qui signifie qu’on peut discuter avec une même personne à 2 endroits de 2 sujets différents… en même temps !

Prenons un exemple : je discute avec une amie de la réalisation d’une recette dans Snapchat, et en même temps, je lui explique un cours par iMessages.

Ça peut vous sembler complexe dit comme ça, mais en réalité nous le faisons très souvent. 😬

Autres moyens de communication : téléphone, Skype, FaceTime…

Nous utilisons toujours le téléphone entre nous. Comme lorsqu’on doit se retrouver à un endroit ou pour une question dont la réponse a besoin d’être immédiate : c’est plus facile par téléphone.

Une chose amuse mon père. Lorsque nous arrivons chez quelqu’un, nous ne sonnons pas à la porte, mais nous passons un coup de fil à la personne en question (pour qu’elle vienne nous ouvrir) !

Les Skype ou FaceTime sont aussi des options que nous aimons. Ça permet d’avoir une discussion « quasi-réelle » : on se voit et on discute en temps réel. Donc pratique lorsqu’il n’est pas possible de se voir « en vrai » (quand la personne est loin par exemple).

Alors, comment communiquez-vous ? Quelles plateformes utilisez-vous et pour quelles raisons ? 😊

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le partager sur Pinterest 😉

1 Commentaire

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *