Ma deuxième semaine d’Erasmus à Vilnius, en Lituanie

Vilnius Universitetas © Clara Delcroix

Ma deuxième semaine en Lituanie touche à sa fin. Je commence à prendre mes marques et à découvrir davantage la Lituanie, sa langue et ses spécialités culinaires.

Première semaine en Lituanie, premières impressions

Students’ procession

La semaine a débuté avec la parade des étudiants (Students’ Procession). Du parlement nous avons défilé dans les rues de Vilnius jusqu’au campus de l’université dans la vieille ville.

Ballons, t-shirts, casquettes aux couleurs de l’université. Déguisements, pancartes : l’ambiance est très proche des défilés des classes préparatoires en France. La marche est ouverte par l’orchestre des cuivres de l’université. Derrière, chaque faculté scande ses slogans.

Qui veut son ballon ? © Clara Delcroix

Qui veut son ballon ? © Clara Delcroix

Les étudiants internationaux défilent tous ensemble. Les drapeaux de pays sont nombreux, et on peut même apercevoir quelques drapeaux bretons ! 😄

Nos slogans, en tant qu’étudiants internationaux, sont :

  • «East and West VU is best !» (VU = Vilnius Universitetas)
  • «Everybody needs a buddy !» (j’ai déjà expliqué le concept des buddies dans l’article de la semaine dernière)
  • «Erasmus»
  • «ESN»

Arrivée à l’université. Lâcher de ballons, puis plusieurs discours (dont l’un du maire de Vilnius). Évidemment les discours sont en lituanien, mais les étudiants internationaux ne sont pas en reste et ont toujours droit à leur petit mot en anglais.

L’orchestre de cuivres continue à jouer, rejoint par une chorale et un rappeur (pour le rap, c’est aux alentours de la 45e minute ci-dessous).

Le chant des étudiants (en latin, pour le coup), fait aussi partie du programme.

Gaudeamus igitur

|: Gaudemus igitur,
Juvenes dum sumus; 😐
Post jucundam juventutem,
Post molestam senectutem
|: Nos habebit humus! 😐

|: Vivat academia,
Vivant professores, 😐
Vivat membrum quodlibet,
Vivant membra quaelibet,
|: Semper sint in flore! 😐

|: Vivat et respublica
Et qui illam regit, 😐
Vivat nostra civitas,
Maecenatum caritas,
|: Quae nos hic protegit! 😐

Sinon Vilnius, c’est comment pour le moment ?

Déjà que je me plains des guêpes en France, je suis servie : c’est encore pire ici ! Surtout lorsque l’une d’elle parvient à entrer dans ma chambre ou dans la salle de classe…

Transports en commun

Autre chose. Certains connaissent peut-être mon amour des bus. Je suis très douée pour arriver à l’arrêt une fois que le bus est passé. Mais à Vilnius, pas de métro, il n’y a que des bus et des trolleys (des bus alimentés à l’électricité, comme les trams mais sans les rails). Donc si une personne court après un bus dans Vilnius, il y a une forte probabilité que ce soit moi ! 😉

Dans les rues de Vilnius, les étudiants défilent © Clara Delcroix

Trafic perturbé : dans les rues de Vilnius, les étudiants défilent © Clara Delcroix

Mais bon, il faut dire que les chauffeurs sont beaucoup plus souples ici qu’en France. Monter dans un bus qui commence à rouler ? C’est ok ! S’arrêter entre deux arrêts ? Aussi déjà vu ! Attendre la personne qui court derrière le bus avant de partir ? Oui, évidemment !

Par contre, ne faites pas comme ce français qui ne prenait pas de billet parce que « de toute manière, ici, tout le monde fraude » ! En fait non, les gens ne fraudent pas. C’est juste qu’avec un abonnement, il suffit d’avoir la carte sur soi (inutile de biper à chaque fois). Et les contrôles sont très fréquents !

Juste ciel !

À Vilnius, j’adore observer le ciel : il y a toujours quelque chose à voir. Quand au crépuscule le ciel est dégagé, la boule de feu qu’est le soleil disparaît sous l’horizon en embrasant le ciel derrière elle d’une douce lueur orangée.

Et parfois, dans ce ciel en feu, une montgolfière s’élève. Suivie en général par une deuxième, une troisième, voire plus. Les montgolfières sont très courantes en Lituanie, comme en juillet dernier où 100 montgolfières ont décollé de Kaunas (2e ville de Lituanie) pour commémorer les 100 ans de l’indépendance lituanienne.

Des ballons s'envolent dans le ciel de Vilnius © Clara Delcroix

À défaut de montgolfières, nous avons lâché des ballons lors de la procession des étudiants © Clara Delcroix

Et puis Vilnius, c’est une capitale où l’on peut voir les étoiles. La nuit, on s’assoit au bord de la Néris (rivière). Quelques éclairages se reflètent dans l’eau agitée donnant à la rivière des teintes variées : bleu, orange, rouge, vert… Mais il suffit de lever les yeux pour voir les étoiles et leurs constellations : Cassiopée, Petite Ourse, Grande Ourse… Qui plus est, niveau sonore, c’est très calme : on ne se croirait vraiment pas dans une capitale !

Humana, bon plan de la semaine

En quête d’un pantalon pour pas trop cher, je décide d’aller à Humana. C’est une boutique de seconde main à 2 arrêts de bus de chez moi (mais il y a différentes boutiques réparties dans la ville).

Le magasin est plutôt grand, le choix est vaste. Je ressors avec 2 pantalons, 10,50 € pour l’ensemble. Et tous les prix sont du même tabac : les grosses doudounes pour l’hiver tournent autour de 16 €. Je crois que je sais où acheter des habits. 😉

Quelques cours de lituanien plus tard…

Cette semaine j’ai eu 2 cours de lituanien d’1 h 30 chacun, intitulés Survival Lithuanian Language Course (lituanien de survie en somme).

Désormais, je suis donc censée être capable de me présenter, dire mon prénom, d’où je viens, quelle(s) langue(s) je parle, ce que j’étudie, dire mon numéro de téléphone, mon adresse et commander au restaurant, ou au café, ou au bar.

Plus quelques petits mots/expressions utiles du type « à la vôtre ».

Bon, dans les faits je dois un peu réviser… 😅

Une histoire de prénoms

La semaine dernière, je vous ai expliqué que la fin des prénoms peut changer. Cette semaine je suis donc partie en quête de ces changements sur mon prénom, Clara. Et *roulement de tambour* voici le résultat : Clara peut devenir Claros, Clarą, Clarai ou Claroje.

Mais il faut aussi savoir qu’en lituanien, Clara aurait une autre orthographe. Le C correspond plus à un Z, comme par exemple dans le mot pica (= pizza). Donc en lituanien, Clara s’écrirait Klara (on roule le r bien évidemment). Et pour le rendre « plus mignon », ce serait Klarelė ou Klarutė (de la même manière qu’on ajoute les suffixes –ette, ou –ou en français).

Les facultés de chimie et d'histoire lors de la procession des étudiants © Clara Delcroix

Les facultés de chimie et d’histoire lors de la procession des étudiants © Clara Delcroix

Et en lituanien, le nom de famille varie aussi. Prenons l’exemple de Kazlauskas (un nom de famille répandu). Mme Kazlauskas s’appellera en réalité Mme Kazlauskienė. Et si M. Kazlauskas et Mme Kazlauskienė ont une fille, celle-ci portera le nom de Kazlauskytė. Si c’est un fils, alors ce sera tout simplement Kazlauskas, comme son père.

Et donc avec Delcroix ça fonctionne comment ces changements ? Bah ça ne fonctionne pas tout simplement… La lettre x n’existe pas en lituanien, ni la diphtongue oi. Delcroix, c’est bel et bien français !

Petite anecdote sur les noms de famille : ils sont souvent en rapport avec la nature, comme Beržas (bouleau) ou Vilkas (loup).

Un peu de nourriture (car il faut bien manger pour vivre)

Pour manger les spécialités lituaniennes, il faut d’abord les connaître ! Voici une petite liste que j’ai récoltée au fur-et-à-mesure depuis mon arrivée :

  • Cepelinai : des boulettes de pommes de terre fourrées à la viande, considérées comme le plat national de la Lituanie, mais c’est assez lourd (servi par 2, mais on nous a conseillé de commencer par en manger une seule)
  • Gira : une boisson fermentée, en français on dirait du kvas
  • Kibinai : petits chaussons fourrés (au lait caillé, à la viande, aux légumes…), spécialité karaïte (une minorité ethnique en Lituanie qui se situe près de Trakai – le château de la semaine dernière)
  • Kūčiukai : petits biscuits au pavot pour Noël
  • Kugelis : gâteau de pomme de terre salé
  • Sakotis : gâteau à la broche
  • Šaltibarščiai : soupe froide au kéfir et à la betterave
  • Simtalapis : pâtisserie au pavot
  • Sūreliai : un friandise à base de lait caillé (au rayon frais des supermarchés), j’ai déjà goûté et c’est particulier, j’ai du mal à définir si c’est bon ou pas ! 😂 Il en existe de différents goûts, comme vanille ou chocolat.
  • Tinginys : un dessert avec du chocolat et des biscuits

Petite remarque : en Lituanie, si on vous fait goûter quelque chose, plutôt que de dire que vous n’aimez pas, il vaut mieux préférer le «į domu» (c’est intéressant). 😄

1 Commentaire

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *