Éducation Nationale et TIC, duo impossible ?

Ma convocation au bac… un problème de TIC pour l'éducation nationaleMa convocation au bac… un problème de TIC pour l'éducation nationale – Crédit photo : Clara Delcroix

Je suis en première. À la fin de l’année scolaire, je vais passer les épreuves anticipées du bac (je suis en filière ES, je devrai donc composer les sciences et les 2 épreuves de français : l’oral et l’écrit). Cette semaine, j’ai reçu ma convocation à ces épreuves. Mais, il y a comme qui dirait un hic.

On nous y présente un extrait/résumé du code de l’Éducation (Éducation Nationale). Il y est cité :

Le seul fait d’introduire dans la salle d’examen et de détenir dans une serviette ou sur soi des documents ou des matériels (ex : téléphone portable) interdits durant les épreuves expose le candidat à des poursuites devant la commission de discipline du baccalauréat (code de l’Education art. D334-25 à R334-35 et D336-22-1).

Il est conseillé au candidat de se munir d’une montre.

Ainsi, notre professeur principal nous a ré-expliqué ce règlement, en nous spécifiant que nous ne devions pas avoir d’objet technologique sur nos tables lors des épreuves. Mais alors, pourquoi est-il indiqué qu’il est conseillé au candidat de se munir d’une montre ?

Que se passera-t-il si un candidat apporte une montre connectée (type Apple Watch) ? Les objets technologiques sont interdits, mais les montres conseillées. Une montre connectée appartient bien aux 2 catégories… Je pense que cela serait considéré comme une fraude. Pourtant, si l’on possède une montre connectée, quelle serait l’utilité de posséder une montre qui ne soit pas connectée sinon posséder un objet en double ?

Mais, je n’ai pas vraiment l’impression que ce problème soit un cas isolé dans l’Éducation Nationale… à l’heure du numérique, de la génération Z (les véritables digital natives), il serait peut-être temps de se mettre véritablement aux nouvelles technologies !

Quand on apprend que les profs sont formés à l’emploi des TBIs (Tableau Blanc Interactif) par d’autres profs qui eux-mêmes ne sont pas véritablement formés à l’usage de ces tableaux, on peut se poser des questions sur les compétences de nos enseignants dans l’emploi de ces nouveaux outils ! On comprend mieux que le Ministère suite à une enquête trouve que les TBIs n’apportent pas grand chose en cours (en même temps, c’est normal, quand les profs les utilisent comme de simples vidéoprojecteurs…)

On peut se demander jusqu’où va ce manque d’éducation de nos profs vis à vis de ces technologies.  Ils ne sont pratiquement pas formés à l’emploi de ces nouveaux TIC (NTIC, Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication, le N depuis le temps qu’on l’utilise, ce terme n’a plus rien de nouveau).

Ce sont les élèves qui, parfois, doivent en expliquer le fonctionnement aux profs ! Même les tâches les plus basiques, certains enseignants n’arrivent pas à les réaliser (je me souviendrai toujours de cette prof qui pensait que pour faire une recherche Google, il fallait noter «Bonjour Google, pourrais-tu me dire quelle est [sa question] ?» dans la barre de recherche… C’est impressionnant, voire incroyable mais vrai ! Et dire que le corps professoral veut nous former à la recherche sur Internet !

D’ailleurs, pourquoi les profs seraient-ils sensés connaître et savoir utiliser mieux que nous ces réseaux qu’ils critiquent si souvent et où ils ne sont même pas présents ?

De plus, comment pouvoir expliquer aux élèves le fonctionnement, les (non)dangers des médias sociaux si ces outils sont bloqués sur les ordinateurs de l’établissement ? Le seul qui reste accessible est Tumblr, dans mon lycée…

Oui, chez moi, nous les utilisons. Mon père à les compétences pour me guider dans l’utilisation des nouveaux outils y compris des médias sociaux, mais nombre d’enfants n’ont pas cette chance. C’est alors aux enseignants de prendre le relais et -normalement- de leur expliquer, mais si eux-mêmes ne savent pas comment ça fonctionne, alors comment est-ce possible ?

Avez-vous vécu des expériences similaires, un prof dépassé par les TIC ou qui les utilise n’importe comment lors de votre cursus scolaire ? Si oui, n’hésitez pas à en parler en commentaires 😉

2 Commentaires

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *