De l’équateur au cercle polaire

Une boussole indique le Nord

A la fin de l’année 2016, je suis passée de l’équateur au cercle polaire en quelques jours ! Assez surprenant dit comme ça, non ? Explications sur les « lignes » de la Terre et les effets ressentis d’un bout à l’autre de celles-ci.

La formation Mondoblog en novembre 2016 m’a permis de dépasser l’équateur pour la première fois de ma vie. Mais en réalité, Tananarive (la capitale de Madagascar) est plus proche du tropique du Capricorne que de l’équateur…

Environ 500 km séparent Tana (pour les intimes, le petit nom sympa de la capitale malgache) du tropique du Capricorne. Alors qu’un peu plus de 2 100 km la séparent de l’équateur ! Mais, avouez-le, si j’avais mis « Du tropique du Capricorne au cercle arctique » en titre, ça aurait moins claqué

D’abord, la plupart des gens ne savent pas réellement où se situe le tropique du Capricorne. Sûrement entre l’équateur et le cercle polaire, quelque part… Mais il y a aussi le tropique du Cancer, non ? Du coup, l’un d’entre eux doit être au Nord et l’autre au Sud… Mais lequel ? Bonne question !

Pour éclairer ceux qui sont dans le cas expliqué ci-dessus, voici pour vous : le tropique du Capricorne est une ligne imaginaire située sur le parallèle 23° 26′ 14″. Elle se situe entre l’équateur et le cercle Antarctique (au sud donc). Mais bon, une image parle parfois plus qu’un long discours, alors voici pour vous :

 

Du coup, grâce à l’image, vous pouvez aussi désormais situer le tropique du Cancer, l’équateur, le cercle polaire Antarctique et tout le blabla (les rayons du soleil, on s’en fiche un peu nous…).

Ainsi, de Madagasar (suivez la ligne du tropique du Capricorne et continuez, vous tombez sur une île… Non, non, pas la première île, ça c’est l’Australie ! Continuez encore un peu, voilà… surprise : Madagascar !), je suis passée à la ligne là-bas tout en haut !

C’est désormais le cercle polaire Arctique qui nous intéresse. C’est bon, vous l’avez ?

En effet, pendant les vacances de Noël, je suis partie en Scandinavie : la Norvège, la Suède et la Finlande (d’accord, ET le Danemark, mais le cercle polaire n’y passe pas…).

Des différences…

Alors vous devez bien vous imaginer qu’il doit y avoir de nombreuses différences entre ces deux lignes. Outre le fait qu’à l’une, il fait plutôt chaud et à l’autre plutôt froid. Et encore… il ne faisait pas si froid au cercle polaire !

En Scandinavie, il a fait -15°C au plus bas lorsque j’y étais. Mais sur le cercle polaire, lorsque j’avais le pied dessus, il faisait parfois -2°C. Ce n’est pas si froid ! Alors je vous vois venir, vous qui habitez au Mali, au Sénégal, en Côte d’Ivoire, etc. : c’est très froid pour vous ! Mais à Lille aussi, il fait -2°C en hiver, c’est normal…

De l’eau, un évier = une expérience scientifique ?

À part constater la température, premièrement, vous pouvez faire l’expérience de l’eau dans l’évier (je pense à vous Maristé et Manon qui ne connaissiez pas le truc, c’est vrai que ça tient de la magie tout ça 😄) : à Tana, l’eau tournait bel et bien dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Conclusion : Madagascar se situe effectivement dans l’hémisphère Sud ! 😃

À contrario, en Scandinavie, l’eau s’écoulait dans le sens des aiguilles d’une montre. Le phénomène est tout de même moins impressionnant dans ce cas pour moi : j’ai toujours vécu dans l’hémisphère nord, alors l’eau s’écoule normalement

De l'eau s'écoule d'un robinet

Si vous cherchez sur le net, vous verrez que cet effet est un peu controversé… mais en tout cas, avec moi ça a fonctionné… peut-être que mon cerveau me jouait des tours après tout…

À quoi cet effet serait-il dû ? À la force de Coriolis : en gros, elle modifie la trajectoire d’un objet en mouvement vers sa droite dans l’hémisphère nord et vers sa gauche dans l’hémisphère Sud (cela est dû au fait que la Terre tourne sur elle-même).

Et pourquoi est-ce controversé, cela semble scientifique pourtant, non ? Pour que la force de Coriolis s’applique, il faudrait que l’eau soit totalement immobile dans l’évier, ce qui est rarement le cas ! Elle est parcourue de courants, même lorsqu’elle semble immobile à l’œil nu…

De plus, la forme de votre évier ne sera jamais parfaitement régulière, compromettant ainsi l’expérience. Et 3e point, votre évier est tout petit. La force de Coriolis s’applique normalement sur les vents, s’étendant sur plusieurs dizaines de kilomètres…

Les levers de soleil

Par « les levers de soleil », j’inclus aussi les couchers bien entendu 😉  Eh oui, un lever de soleil à un bout de monde ne ressemble pas à un lever de soleil à l’autre bout de la Terre !

Un lever de soleil malagasy…

 

Un lever de soleil à Tananarive, Madagascar

Instant plutôt difficile à saisir : le temps d’aller chercher un appareil photo le lever/coucher du soleil est déjà terminé !

À Madagascar, le soleil se lève très rapidement. Je me souviens, en un quart d’heure, tout était terminé !

Le jour de mon arrivée, à la sortie de l’avion, il devait être 3h du matin, et nuit noire (hein Maristé, la nuit est noire à Madagascar 😁). On était plutôt fatigués parce qu’on manquait d’un peu de sommeil, mais bon…

Le temps de faire les papiers, les visas, etc., nous nous retrouvons dans le bus en direction de l’hôtel vers 4h30. Il fait toujours nuit noire à ce moment-là. Mais pendant le trajet (30 min environ), avant d’arriver à l’hôtel, le soleil se lève.

Je me souviens très bien qu’une fois dans ma chambre, je me demande comment je vais faire pour me (r)endormir, tellement il fait clair. On aurait dit qu’il était 11h du matin !

… et un lever de soleil nordique !

Un lever de soleil à Boden, Suède

À contrario, photographier un lever de soleil au niveau du cercle polaire est très facile, on a tout son temps !

Au cercle polaire arctique (à ne pas confondre avec le pôle Nord !), c’est le contraire. Le soleil met une éternité à se lever. Il faut bien compter au minimum 1h à 1h30

De plus, à cette période de l’année (décembre), les jours sont très courts : la plus courte journée que j’ai vécue a duré 2 heures ! Oui, oui, vous avez bien lu ! 2 heures de jours et 22 heures de nuit. Lever du soleil : 10 h 35. Coucher du soleil : 12 h 45.

Si bien qu’on eût une sorte de lever de soleil continu. Le soleil se levait dans le ciel, puis se couchait directement. C’était à la fois magnifique et très troublant. Magnifique, car le ciel restait teinté de violet, d’orange et de rose à longueur de « journée ».

Mais troublant, car cela joue des effets sur le moral : même en ayant dormi son nombre d’heures, à 13h, on se retrouve pris d’un énorme coup de fatigue (et non, ce n’était pas la digestion !). De même, l’agacement, l’énervement, montaient plus facilement, plus rapidement. Sûrement une réaction due au manque de vitamine D (elle joue un rôle très important dans notre santé). Or la peau en synthétise une bonne partie sous l’action du soleil.

Et dans votre pays, combien de temps met le soleil à se lever/coucher ?

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le partager sur Pinterest 😉

1 Commentaire

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *