La génération Z ou le futur de l’alimentation

Le smoothie bowl, tendance dans le domaine de la cuisine, et dont les gens Z raffolentLe smoothie bowl, tendance dans le domaine de la cuisine, et dont les gens Z raffolent — Crédit photo : Mémé Moniq

La génération Z se différencie des autres générations… Et ce, aussi au travers de ce qu’elle mange ! Petit aperçu du futur de l’alimentation de la génération Z !

Pour avoir un aperçu de ce que la gen Z mange, c’est très simple. Vous prenez votre ordinateur, smartphone ou tablette et recherchez sur internet : « Instagram » ou « WeHeartIt » !

C’est vrai que dans les médias sociaux, on voit passer beaucoup de photos de nourriture. Pour moi, WeHeartIt est le plus représentatif de la gen Z. Selon Wikipédia, 4 utilisateurs sur 5 de WeHeartIt (en décembre 2013) ont moins de 24 ans. J’ai même l’impression que ce sont les 14-18 ans qui s’y retrouvent : cela correspond à la tranche d’âge de la génération Z

Lorsqu’on regarde les images de nourriture publiées, on remarque le mélange entre 2 mondes : la nourriture saine (salades, fruits, smoothies, etc.) d’un côté et la malbouffe, très grasse ou très sucrée (avec au programme hamburgers, pizzas, frites, etc.) de l’autre.

En gros, on peut en déduire que les Z aiment se faire plaisir en mangeant (mais ça c’est commun à beaucoup de monde, je pense 😋), mais font tout de même attention à leur ligne.

Plusieurs études ont été réalisées au sujet de l’alimentation des jeunes. L’une d’entre elles, celle du NPD Group, va nous éclaircir un peu plus 😉.

Génération Z et cuisine ? La génération salade !

Les Z mangent plus d’aliments frais et ils privilégient la proximité de productions (c’est le côté écolo du suivi des ingrédients et de leur provenance qui apparaît). Parmi ceux-ci, on retrouve la viande, les œufs, les fruits et les légumes.

La consommation de salade va donc augmenter, ce n’est pas pour rien qu’on nous a déjà assailli du nom de « génération salade » 😜. 41 % d’entre eux sont prêts à payer plus cher pour de la nourriture plus saine (étude de Nielsen Global Health & Wellness Survey en 2014).

Le « sandwich » fait son coming-out. Plus largement, on pourrait parler de lunchbox ou de Bento (mon père dit souvent que c’est le retour de la gamelle 😉).  D’ailleurs, à mon avis (mais je ne suis pas la seule à penser cela), ramener à manger au lycée plutôt que de manger à la cantine (chose peu commune en France, contrairement à d’autres pays…), c’est meilleur et c’est plus sain : on sait ce qu’on a mis dedans, c’est plus équilibré, on mange ce que l’on aime, etc.

Pour moi, il est évident que les jeunes de la génération Z préfèrent le fait-maison (le temps passé dans la cuisine devient plus important). Je connais beaucoup de Z qui cuisinent ou veulent apprendre (souvent du sucré, mais le salé n’est pas exclu).

Ce n’est pas pour autant que les Z n’achètent plus rien (bon, d’accord, on est quand même un peu radins, ou plutôt économes !). En aliments « tout prêts », nous consommons des barres de céréales, des fruits secs et des céréales (on reste sur le healthy).

Et la restauration dans tout ça ?

Et pour ce qui est de la restauration, par rapport aux autres générations, nous sommes plus friands de nourriture à emporter.

Le type de nourriture que nous aimons consommer ? Très ouvert à l’international et aux modes d’Internet (smoothie bowl, gravity cake, overnight oats, raindrop cake, etc.) 

Entre les grands consommateurs de sushis, les fans de cuisine américaine (donuts, brownies, etc.) et ceux de cuisine italienne (lasagnes, pâtes, etc.), sans oublier les amateurs de cuisine mexicaine, il y en a pour tous les goûts !

Cela est entre autre dû à la mondialisation : découvrir et apprécier de nouvelles saveurs est beaucoup plus aisé de nos jours !

Cependant, pour revenir à la malbouffe et contrairement à une idée répandue, notre rapport avec McDonald’s est ambigu. Mc Do se situe haut dans les classements des marques préférées des Z, et pourtant, dans mon entourage, je connais peu (voire pas) de génération Z qui vont manger au McDo régulièrement. Lorsqu’un gen Z va au McDo c’est exceptionnel : je pense que nous y allons surtout parce que les tarifs ne sont pas trop élevés  (le retour du côté radin 😜).

McDo, qui connaît des difficultés aux USA, doit absolument s’adapter à la génération Z pour survivre ! Le test de composer son burger avec différents aliments d’une liste, comme en Australie ou au Canada fait partie de cette stratégie.

Mais, alors, pourquoi tant de photos de malbouffe ?

Alors, oui, on adore les photos de pizza, burgers et autres frites, mais je ne pense pas que pour autant, ces aliments font partie de notre quotidien. Ce sont nos « restaurants » à nous. On ne les mange que pour cas exceptionnel : lors de soirées entre amis par exemple (et encore… selon les milieux, ce sont parfois des couscous ou currys…), et, de nouveau, car le prix est de mise.

Mais qui n’est pas attiré à la vue d’un gros gâteau dégoulinant de chocolat et de crème ? Ou à la vue d’une pizza ou de pâtes avec des fils de fromages ? Les gens Z ne sont pas là pour vous dire le contraire : on en est tous fadas !

Cette malbouffe est, en quelque sorte, la chose qui fait rêver, mais que nous n’allons pas pour autant consommer. Les Z sont conscients que dans malbouffe il y a « mal » et par conséquent que ce type de nourriture n’est pas forcément adapté. Nous faisons attention à ce que nous mangeons et cette nourriture n’est pas vraiment healthy.

Bref, la génération Z est en quête de nourriture plus saine et plus fraîche (elle est prête à payer un peu plus cher) et pour arriver à ses fins, elle est partante pour mettre la main à la pâte en cuisinant.

D’ailleurs, pour la génération Z et les autres qui s’intéressent à la cuisine 100 % fait maison, nous animons avec ma sœur depuis de nombreuses années déjà un blog cuisine : la cuisine de mémé Moniq.

1 Commentaire

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *