Jour 3 sur la RN7 : de Nevers à Vienne

Une très vieille plaque de la N7 à Saint-Gérand-le-Puy © Clara Delcroix

Notre étape du jour sur la Nationale 7 est un peu plus longue : nous dépassons Lyon et allons jusqu’à Vienne (non, non, pas la Vienne d’Autriche, mais bien celle de France 😉).

Nevers – km 236

On échange les rôles de pilote et de copilote par rapport à hier. Pour cette étape, papa conduit et je guide (avec les cartes d’époque bien entendu 😊).

En quittant Nevers, nous repassons par Magny-Cours que nous avons déjà vu hier.

Nièvre (58) – D907

Un champ de tournesols le long de la N7 © Clara Delcroix

Un champ de tournesols le long de la N7 © Clara Delcroix

Le début de la journée est marqué par de nombreux champs de tournesols. Certains souffrent du manque d’eau ! Mais aujourd’hui, nous devons parcourir 100 km de plus qu’hier, alors nous traînons un peu moins en route.

Petit à petit, je m’habitue à ces immenses cartes routières qu’il faut replier afin de ne pas être trop encombré. Je leur trouve même plusieurs avantages : on comprend mieux la géographie (qui est au Nord de quoi par exemple), on estime mieux la distance parcourue et on apprécie mieux l’environnement qui nous entoure («Ah oui, le village là-bas, c’est….»).

Les cartes et un carnet : nous voici parés pour la journée ! © Clara Delcroix

Les cartes et un carnet : nous voici parés pour la journée ! © Clara Delcroix

Toutefois, je m’en rends compte assez rapidement : difficile de co-piloter et de papoter. Enfin ça dépend des endroits. Quand c’est tout droit, ça va. Mais aux intersections, il faut choisir ! Je me suis fait avoir à plusieurs reprises : emportée dans l’élan de la conversation, j’oublie de donner les directions…

Nous quittons la Nièvre par une allée de platanes qui s’étend sur plusieurs kilomètres. Impressionnant, mais étonnamment pas la plus jolie ! Notre souvenir reste imprégné d’une allée de platanes dans la Somme, sur la D917 à proximité de Nurlu (donc pas officiellement sur la N7…). Mais l’éclairage (plus ensoleillé à Nurlu) a peut-être aussi joué un rôle.

L'allée de platanes à Nurlu © Clara Delcroix

L’allée de platanes à Nurlu © Clara Delcroix

Allier (03) – N7

À Villeneuve-sur-Allier, on avait lu que le château de Riau était une belle bâtisse qui valait le détour. Alors nous faisons le détour. Mais tout est fermé, cadenassé… Un détour inutile !

Dans l’Allier, on suit donc la Nationale 7. Mais ce n’est pas l’ancienne N7. Comme dans beaucoup d’endroits, le tracé de la N7 a été modifié : désormais c’est une grande route de 2 × 2 voies. Amusant de remarquer un panneau de la N7 (la nouvelle), alors que, quelques kilomètres plus tôt, une borne Michelin nous indiquait aussi la N7 (l’ancienne).

Un panneau de la nouvelle N7 © Clara Delcroix

Un panneau de la nouvelle N7 © Clara Delcroix

Mais ce 8 août, que ce soit la nouvelle ou l’ancienne, la route est très fréquentée ! D’ailleurs, particularité de l’Allier, c’est la 1ère fois que des villes promeuvent la Nationale 7 ou Route Bleue.

Le paysage est bien vallonné. Hier, le massif du Morvan nous accompagnait. Et aujourd’hui, entre Varesnes-sur-Allier et Saint-Gérand-le-Puy, on aperçoit la silhouette des volcans d’Auvergne qui se détache sur l’horizon.

La silhouette des volcans au loin © Clara Delcroix

La silhouette des volcans au loin © Clara Delcroix

À Saint-Gérand-le-Puy, on trouve aussi une très vieille plaque de la N7. Amusant à voir !

Point culture G du jour : à la sortie de l’Allier, nous passons dans Lapalisse qui a donné son nom aux lapalissades.

Loire (42) – N7

La Loire semble rimer avec gastronomie. Nous passons dans Roanne qui a vu l’émergence de la maison Troigros (3 étoiles depuis 50 ans).

Saint-Symphorien-de-Lay détient un étrange record établi en 1985 : celui de la plus grande omelette (avec 42 470 œufs !).

Rhône et Métropole de Lyon (69) – N7 et D307

Point de passage entre la Loire et le Rhône : le col du Pin-Bouchain. Ce lieu a 2 particularités (entre autres) :

  • avec ses 759 m d’altitude, c’est le point culminant de la N7
  • particulièrement accidentogène, il est classé parmi les 50 principaux « points noirs » du réseau routier français
Un trompe-l'œil le long de la route © Clara Delcroix

Un trompe-l’œil le long de la route © Clara Delcroix

À notre arrivée dans Tarare (la capitale du rideau dans la seconde partie du XXe siècle), nous remarquons un groupe de personnes qui jouent à la pétanque, puis une deuxième, un troisième, un dixième… Un tournoi de pétanque sûrement !

Nous passons succinctement dans Lyon. Une grosse ville, je n’aime pas trop…

Vienne – km 494

Nous poussons la route jusqu’à Vienne (en France, je précise bien). En réalité, la ville n’est pas très grande : on en a rapidement fait le tour !

Demain on poursuit notre route jusqu’en Avignon.

3 Commentaires

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *