Les AirPods : prochain problème en examen ?

Les AirPods d'AppleLes AirPods d'Apple — Crédit photo : Apple

À la sortie de l’iPhone 7, il existe une nouveauté qui risque de faire jaser dans l’Éducation Nationale ! La suppression de la prise Jack et l’apparition des AirPods. Peut-être que vous ne voyez pas où je veux en venir pour le moment, mais c’est très simple !

Interdictions de l’Éducation Nationale et stratagèmes de contournement

Pour éviter toute fraude lors des examens en France, les trousses sont interdites : il faut la vider et poser notre matériel sur la table. Les téléphones portables et autres smartphones, sont aussi interdits. Pendant les cours, ainsi que pendant les examens. On nous demande de les ranger dans les sacs. Depuis peu, après l’apparition des diverses montres connectées, on nous demande aussi de ranger nos montres dans les sacs (des horloges sont présentes dans les salles pour nous permettre de voir l’heure). Alors à chaque nouveauté correspond une nouvelle interdiction ?

Vous n’êtes pas sans savoir que certains élèves écoutent de la musique pendant les cours en passant un écouteur dans leur manche (manche longue bien sûr !) et en tenant leur main collée contre leur oreille. Stratagèmes quelque peu complexe mais plutôt efficace : les profs ne le remarquent pas (ou ne le font pas remarquer). Je précise qu’écouter de la musique pendant les cours est, naturellement, strictement interdit !

Certains me demanderont peut-être pourquoi écouter de la musique pendant les cours. Là n’est pas le sujet de cet article, mais je vais tout de même tenter d’y répondre. De mon point de vue, les cours en France étant inadaptés pour de nombreux élèves, ceux-ci s’ennuient et trouvent d’autres occupations…

Pour en venir aux AirPods

Vous avez peut-être suivi l’arrivée de l’iPhone 7 sur le marché. Une chose a particulièrement suscité l’attention du public : la disparition de la prise Jack. Celle-ci a permis la création d’un nouveau type d’écouteurs : les AirPods, des écouteurs « sans fil ».

Ce type d’écouteurs Bluetooth existe déjà. Mais comme à son habitude, Apple fait dans la finesse et la discrétion : les AirPods sont très discrets.

J’en vois déjà me dire : « Oui, ce n’est que pour se faire de l’argent, c’est une absurdité ! ». Peut-être. Mais ces mêmes critiques existaient déjà lorsqu’Apple avait supprimé le lecteur de disquette… Et désormais, quel ordinateur possède un lecteur de disquette ?

Dans quelques années, les écouteurs avec des fils, tels que nous les connaissons actuellement, n’existeront plus. Apple, en précurseur, aura entraîné leur disparition.

Et le rapport avec l’Éducation Nationale ?

Certains sont à ce stade peut-être un peu perdus… Mais ne vous inquiétez pas, le dénouement de toute cette histoire est proche d’arriver 😉

Les AirPods sont donc des écouteurs sans fils. Ils sont petits et lorsqu’on possède une chevelure telle que la mienne (c’est-à-dire relativement volumineuse 😜), il sera très aisé de les faire disparaître derrière la masse de cheveux.

Pouvant ainsi, écouter de la musique pendant les cours tout en ayant les deux mains de libres (quel prof soupçonnerait un quelconque subterfuge ?) ou, plus grave, de tricher à un examen (en téléphonant avec quelqu’un qui nous soufflerait les réponses dans le creux de l’oreille…) !

J’en suis à me demander si, désormais, les personnes possédants des cheveux longs devront obligatoirement s’attacher les cheveux lors des examens ! Mais là encore se posera un problème : à partir de quand les cheveux sont considérés comme longs ?

C’est vrai qu’à ce jour, on se demande jusqu’où ira l’absurdité de l’éducation en France ! Le Goethe-Institut a interdit aux étudiants de porter leurs lunettes lors d’un examen. En cause ? Les Google Glass… Scannés lors des épreuves, de nombreux sujets d’examens Goethe se retrouvent sur Internet. Alors, imaginez un étudiant hypermétrope… le pauvre…

Si je comprends bien, dans le futur, les examens se dérouleront avec des candidats tout nus avec leurs cheveux attachés et l’Éducation Nationale nous fournira un stylo (ils fournissent déjà le papier) : eh oui, ils ne sont toujours pas passés au numérique !

1 Commentaire

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *