Les Nuits Secrètes 2018, festival de musique à Aulnoye-Aymeries

Affiche pour le festival Les Nuits Secrètes

Ce week-end, du 27 au 29 juillet, auront lieu les Nuits-Secrètes, festival de musique à Aulnoye-Aymeries. Proche de Paris et de la Belgique, il est ouvert sur l’international avec des artistes de diverses pays : Angleterre, Allemagne, Cameroun, France, Belgique…

Les Nuits Secrètes est un festival de musique qui a lieu tous les ans pendant le dernier week-end de juillet. Il se tient à Aulnoye-Aymeries, dans le Nord de la France, une commune de 9 000 habitants à proximité de Maubeuge et Valenciennes. Il a été créé en 2002 et en moyenne, sur les dernières années, sa fréquentation s’élève à 50 000 personnes.

La particularité de ce festival : les parcours secrets. On monte dans un bus qui nous emmène dans un lieu insolite pour un concert : grange, église, champ… Le lieu et l’artiste ou le groupe ne sont pas connus en avance.

Plusieurs scènes sont proposées lors de ce festival :

  • la grande scène (passée payante en 2016, mais gratuite auparavant)
  • l’Eden (auparavant le Jardin)
  • la Bonaventure
  • ainsi que les destinations des parcours secrets

Programme de l’édition 2018 des Nuits Secrètes

Cette année la programmation mets en avant différents artistes aux influences africaines.

Gaël Faye, un franco-rwandais né au Burundi. Dans ses chansons, on retrouve à la fois du français, de l’anglais et du kirundi (la langue du Burundi). Il a quitté le Burundi des suites de la guerre civile, mais y reste toujours très reconnu. En 2016, il a publié son 1er roman intitulé Petit Pays.

Jain, française, l’une de ses grand-mères est malgache. Durant son enfance elle a vécu à différents endroits, dont Dubaï et le Congo-Brazzaville, différentes tonalités qui se retrouvent dans sa musique.

Tshegue est un duo composé de Faty Sy Savanet et Nicolas Dacunha (aussi dit Dakou). Une enfance au Congo qui se retrouve avec un chant est en lingala dans certains titres (le lingala est une langue d’Afrique subsaharienne).

Sandra Nkaké, camerounaise ayant vécu en France. Elle chante à la fois en anglais et en français.

Et beaucoup d’autres seront aussi présents ! Mais d’autres articles sont à venir… 😉

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le partager sur Pinterest 😉

1 Commentaire

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *