Berlin : 2 cadres, 2 voyages…

Paysage berlinois typique : un vélo passe devant l'East Side Gallery (mur de Berlin)

Avez-vous déjà remarqué que la manière dont nous voyageons est différente selon le cadre dans lequel s’inscrit le voyage ? Dans ma vie, j’ai effectué deux voyages à Berlin. L’un avec ma famille, l’autre dans le cadre scolaire.

La première fois, c’était il y a deux ans, en 2014. J’y suis allée 3 jours avec ma sœur et ma mère, entre filles. Nous nous étions renseignées sur Internet pour savoir quelles étaient les choses à voir. En est ressortie une liste de monuments et lieux, tous gratuits (nous avons éliminé les musées ou les autres activités payantes).

J’y suis retournée cette année, en novembre. Cette fois, le cadre est un peu différent : c’est un voyage scolaire d’une durée de 4 jours. Vous pouvez d’ailleurs retrouver le carnet de voyage que j’ai réalisé à cette occasion.

Alors, quelles différences entre ces deux voyages ? Même endroit, même durée (à peu près) et pourtant tellement différents !

Moins de temps à Berlin, plus de monuments

Cela peut vous sembler étrange… Lors de mon séjour en famille, je suis restée moins longtemps et pourtant, j’ai eu le temps de voir beaucoup plus de choses.

La grande différence est que nous n’avions pas de réelles contraintes de temps. En voyage scolaire, on est toujours pressé, il faut faire vite. Le groupe a rendez-vous à telle heure et il ne faut surtout pas être en retard. En voyage scolaire, d’après les enseignants, nous représentons la France. C’est pourquoi il faut se tenir à carreau !

En famille, on prend le temps, on flâne. Si on a envie de s’aventurer dans la ruelle à droite pour jeter un coup d’œil à ce qu’il y a au bout, pas de problème ! En groupe, on suit le mouvement et si on est un peu distancé, on nous le fait remarquer.

Dans le mode de visite « libre » (en famille), étrangement, nous découvrons la plupart des éléments importants de la ville. Je ne saurai exactement vous expliquer comment cela fonctionne, mais simplement en parcourant la ville au grès de son instinct, le tour de celle-ci est relativement complet.

Et les photos dans tout ça ?

Que c’est compliqué de prendre des photos lorsqu’on suit un groupe… Tout le monde prend la photo du même endroit. Et pour peu que l’endroit défini par les encadrants soit mal choisi, c’est la fin… Impossible de dévier son chemin de celui du groupe comme expliqué précédemment. De plus, impossible de prendre 30 secondes pour cadrer sa photo, car nous risquons de perdre le groupe…

Le voyage scolaire, en groupe, n’a pas que des inconvénients. Cela semble évident qu’au niveau informatif, la visite est beaucoup plus riche et complète lorsque nous avons un guide (un enseignant en l’occurrence) ! 🙂 Et encore… Si je prenais un peu le temps pour rechercher de mon côté (merci Internet et les guides touristiques), je pourrais surement retrouver la majorité de ces informations (si ce n’est plus).

Bref, je pense que vous l’avez compris, les voyages en groupe type voyage scolaire ne sont pas mon dada 😉

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le partager sur Pinterest 😉

1 Commentaire

  1. Pour la découverte comme tu l’indiques un géographe avait écrit un petit livre que j’avais lu vers 20 ans. Sa théorie était qu’il n’y avait pas besoin de consulter guides et autres pour découvrir un endroit. Du bon sens, de l’observation, se laisser guider par la foule, les odeurs ou les sons… sa démarche était très originale et surprenante. Je ne me souviens ni du nom de l’auteur ni du titre du livre… mais je crois me souvenir d’une couverture verte 😉 pas très utile tout ça

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *