Us et coutumes d’un nouvel an à la française

Un cierge magique pour célébrer la nouvelle année

Une semaine après Noël, c’est le nouvel an, la nouvelle année qui pointe le bout de son nez. J’en profite pour vous souhaiter une excellente année 2017 à toutes et à tous. Que celle-ci soit riche en découvertes, rencontres et émotions, en plus de santé bonheur !

La France possède ses us et coutumes pour le nouvel an (la Saint-Sylvestre). Indéniablement, ces traditions divergent d’un pays à l’autre. Petit point sur le sujet.

En certains points, le réveillon de la Saint-Sylvestre peut ressembler au réveillon de Noël. Cependant Noël est une fête religieuse, ce qui n’est pas le cas de la St-Sylvestre. De plus, en France, alors que Noël est souvent fêté en famille, Nouvel an est une fête entre amis.

Traditions françaises du nouvel an

Le 31 décembre au soir : le repas

Le repas du réveillon du Nouvel an peut-être assez similaire à celui du réveillon de Noël. Au programme : foie gras, huîtres, crustacés, etc. Le tout accompagné de Champagne : parfois avant le repas, mais aussi après, aux 12 coups de minuit ! À moins que ce ne soit un repas au champagne… 😃

Mais tous les réveillons ne se ressemblent pas. Aussi, ce type de repas bien garni ne concerne qu’une partie de la population. Un second type de réveillon ressemble davantage à une soirée dansante autour d’un buffet.

S’embrasser à minuit

Une branche de gui

Une branche de gui

En France, lorsque minuit retentit, il est de coutume de s’embrasser sous une branche de gui, une tradition que nous héritons des celtes. Mais très rare sont les personnes qui le pratiquent de nos jours… par contre, on continue de se faire la bise entre personnes présentes.

Les bonnes résolutions

Bien que ce ne soit pas propre à notre pays, en France nous prenons des bonnes résolutions pour la nouvelle année. Des « tâches » à accomplir pour nous « améliorer » (en réalité, plutôt une checklist pour la première semaine de janvier… 😉).

Les feux d’artifice

À la différence de l’Allemagne, les feux d’artifice tiré par des particuliers sont plutôt rares en France. Exception faite pour l’Alsace.

Une législation assez restrictive pour les feux d’artifice existe en France (voir cet article de RTL). Une demande d’agrément doit être déposée en Préfecture et il faut savoir que 4 catégories de feux d’artifice cohabitent :
Un feux d'artifice

  • F1 (ou C1) : interdits aux moins de 12 ans
  • F2 et F3 (ou C2 et C3) : interdits aux moins de 18 ans
  • F4 (ou C4) : réservés aux professionnels

De fait, le soir du Nouvel an, certaines communes organisent des feux d’artifice.

Les vœux du nouvel an

Il est rare de souhaiter la nouvelle année avant le 1er janvier (on aura plutôt tendance à souhaiter de bonnes fêtes de fin d’année). Seul le Président de la République souhaite ses voeux le 31 en début de soirée.

C’est à partir du 1er janvier à minuit (et jusqu’au 31 janvier) que nous pouvons souhaiter les voeux (la bonne année). D’ailleurs, durant ce laps de temps (1 douzième de l’année tout de même !), dès que nous rencontrons une personne pour la première fois de l’année, il est d’usage de lui souhaiter la nouvelle année.

Quand j’étais petite… Bon d’accord, surement que je le suis toujours pour certains d’entre vous… Mais je veux dire quand j’étais vraiment très petite ! 😉  Je reprends donc : quand j’étais enfant, on envoyait des cartes de vœux pour souhaiter la nouvelle année. Le coup de fil était aussi d’actualité (ma maman appelait souvent sa mère restée en Alsace peu après minuit).

Mais avec la démocratisation d’internet, les vœux sont désormais principalement numériques. Un SMS, un message dans Facebook, dans WhatsApp ou encore (génération Z oblige) dans Snapchat.

Pour plus d’informations sur la tradition des vœux du nouvel an, voir cet article d’Atlantico.

Les étrennes

Des pièces de monnaie

À l’origine, les étrennes étaient versées par l’employeur au personnel de maison pour le remercier de la qualité de son service durant l’année passée (le calendrier des pompiers, des éboueurs ou celui du facteur est certainement un héritage de ce passé). Désormais, ce sont les parents ou grands-parents qui les offrent à leurs enfants ou petits-enfants.

Au sens large, les étrennes sont un cadeau. Mais de la part des grands-parents, c’est une somme d’argent la plupart du temps. D’ailleurs, de manière humoristique, lorsqu’on leur souhaite la nouvelle année, on peut dire « Bonne année, bonne santé et passez la monnaie !« . Une autre formule familière est « Bonne année, bonne santé et plein de sous dans le porte-monnaie !« .

Et chez vous, quelles sont les traditions pour la nouvelle année ?

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le partager sur Pinterest 😉

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *