Fêter son indépendance deux fois, et pourquoi pas ? Les Lituaniens le font en tout cas.

Étiquettes
En général, l’indépendance d’un pays est célébrée une fois par an. Ça semble plutôt logique d’ailleurs… Mais en Lituanie, l’indépendance est fêtée deux fois : le 16 février et le 11 mars. Explications.

Quand j’étais en Lituanie, en 2019, j’ai été surprise : à peine un mois d’écart et deux célébrations d’indépendance. Ça leur tient à cœur on dirait. Mais lorsqu’on connaît l’Histoire de ce pays, on comprend mieux : au XXe siècle la Lituanie était disputée par plusieurs pays, alors leur indépendance, ils la savourent. 16 février et 11 mars, deux dates et une origine propre à chacune.

Avant toute chose, il convient d’établir une première distinction : alors que le 11 mars est un « simple » jour férié, le 16 février est le jour de la fête nationale. Il correspond à notre 14 juillet français.

La Lituanie au XXe, histoire complexe

La Lituanie est un vieux pays. On peut dater sa fondation au XIIIe siècle, avec la création du Grand-duché de Lituanie. Suite à l’union de Krewo (1385) et l’union de Lublin (1569), Lituanie et Pologne ne font plus qu’un : la République des Deux Nations.

À la fin du XVIIIe siècle, la Pologne est partagée entre la Prusse (actuelle Allemagne), l’Autriche et la Russie. La Lituanie devient russe.

Seulement, en 1914, la Première Guerre mondiale éclate. Et suite à la bataille de Varsovie en 1915, l’Allemagne occupe une partie de la Russie, dont l’actuelle Lituanie. La Lituanie devient allemande.

La statue de Vladas Jurgutis (le « père du litas lituanien », monnaie lituanienne avant le passage à l’euro) sur l’avenue Gedimino décorée à l’occasion du 16 février 2019 © Clara Delcroix

À la fin de la Première Guerre mondiale, l’Allemagne est affaiblie. C’est à ce moment que la Lituanie déclare son indépendance, le 16 février 1918, première date commémorée de nos jours.

Pendant l’entre-deux-guerres, la Lituanie est un pays à part entière. Mais en 1940, au début de Seconde Guerre mondiale, l’union soviétique annexe la Lituanie et les autres États baltes (la Lettonie et l’Estonie). Suite à l’opération Barbarossa, surprise : c’est le retour des Allemands en Lituanie, l’Allemagne nazie cette fois.

En 1944, le Lituanie (re)devient soviétique et il faudra attendre le 11 mars 1990 pour que la Lituanie devienne la première république soviétique à déclarer son indépendance. Cette seconde indépendance est toujours célébrée aujourd’hui.

Deux dates, deux histoires… Mais comment se déroulent les commémorations dans la capitale, Vilnius ?

Dans les deux cas, les transports en commun sont gratuits et les couleurs de la Lituanie sont mis à l’honneur, et pas uniquement sur les drapeaux, mais aussi les bonnets, les écharpes, les gants…

Le 16 février, jour de la restauration de l’État lituanien

Le 16 février 1918 correspond donc à la signature de la Déclaration d’indépendance de la Lituanie vis-à-vis de l’Allemagne. On parle aussi de la loi du 16 février. En lituanien, cette journée se nomme «Lietuvos valstybės atkūrimo dieną».

drapeau lituanien antakalnis
Un drapeau lituanien suspendu à un balcon d’Antakalnis le 16 février 2019 (Vilnius, Lituanie) © Clara Delcroix

À Vilnius, les drapeaux lituaniens sont de sortie. On en voit aux fenêtres jusqu’à Antakalnis, le quartier où j’habitais – qui pourtant n’est pas central. Des petits drapeaux sont aussi accrochés aux trolleybus (transport en commun entre le tramway et le bus).

place cathedrale vilnius 16 fevrier 2019
Le beffroi de la cathédrale de Vilnius aux couleurs de la Lituanie le 16 février 2019 © Clara Delcroix

Dans le centre-ville, les feux tricolores sont allumés, mais dans l’ordre jaune-vert-rouge : les couleurs du drapeau lituanien. Peu importe, le centre-ville est piétonnisé ! 🙂 Les principaux monuments de la ville sont aussi teints du trio jaune-vert-rouge : le beffroi de la cathédrale, le pont blanc, le pont vert et le pont Mindaugas, la mairie, la philharmonie… En outre, certaines rues sont décorées spécialement pour l’occasion.

Les feux tricolores aux couleurs lituaniennes pour la fête nationale
Les feux tricolores ont changé de couleur le 16 février 2019 à Vilnius, Lituanie © Clara Delcroix

Plus solennellement, un hommage aux signataires de l’acte de l’indépendance est rendu dans le cimetière Rasos, une messe a lieu dans la cathédrale de Vilnius et une commémoration se tient dans la Maison des Signataires de l’Indépendance de la Lituanie, dans la rue Pilies du centre-ville.

feu gedimino prospektas
Le 16 février 2019, allumage d’un feu sur l’avenue Gedimino (Vilnius, Lituanie) © Clara Delcroix

L’année dernière, le 16 février marquait aussi les 70 ans de la Déclaration des partisans lituaniens du 16 février 1949. Dans cette déclaration, l’Union des combattants lituaniens pour la liberté endossait la responsabilité de diriger la restauration de l’État indépendant de Lituanie. Pour cet anniversaire, 70 feux ont été allumés sur l’avenue Gedimino (principale artère de la ville), de la place de la cathédrale à la place Lukiškės. Le soir, près de ces braseros, l’ambiance était bon enfant. Autour de l’un on chantait, autour de l’autre on dansait…

Des braséros allumés pour la Fête nationale lituanienne
Une militaire devant un feu de l’avenue Gedimino le 16 février 2019 (Vilnus, Lituanie) © Clara Delcroix

La journée s’est terminée par un concert de Aistė Smilgevičiūtė et Skylė intitulé Broliai sur la place de la cathédrale.

Le 11 mars, jour du rétablissement de l’indépendance de la Lituanie

foule 11 mars 2019 lituanie
La foule lors du 11 mars 2019 en Lituanie © Clara Delcroix

Comme expliqué précédemment, en Lituanie on commémore également le 11 mars 1990, marquant l’indépendance de la Lituanie vis-à-vis cette fois de l’URSS. En lituanien, cette journée s’appelle « Lietuvos Nepriklausomybės atkūrimo diena ».

lacher ballons 11 mars 2019 vilnius lituanie
Le lâcher de ballons à l’occasion du 11 mars 2019 à Vilnius, Lituanie © Clara Delcroix

L’année dernière, la cérémonie a commencé à midi sur la place de l’indépendance (Nepriklausomybės aikštė), à proximité du Seimas (parlement lituanien). Au programme : un discours de Dalia Grybauskaitė, alors présidente de la Lituanie, puis la cérémonie de levée des drapeaux des trois États baltes (la Lituanie, la Lettonie et l’Estonie), un lâcher de ballons aux couleurs de la Lituanie.

defile militaire 11 mars 2019 lituanie vilnius
Le défilé militaire du 11 mars 2019 à Vilnius, Lituanie © Clara Delcroix

S’en est suivi un défilé des forces armées lituaniennes, un peu à la manière de notre défilé du 14 juillet. Enfin, un long drapeau lituanien (long de 400 m), a été déployé et déplacé dans l’avenue Gedimino, du Seimas à la place de la cathédrale. Les habitants de la ville marchaient à ses côtés.

drapeau lituanien vilnius gedimino
Un drapeau lituanien de 400 m de long sur l’avenue Gedimino (Vilnius, Lituanie) © Clara Delcroix

Dans votre pays, fête-t-on aussi l’indépendance ? Qu’est-ce qui est fêté le jour de la fête nationale ? Comment ont lieu les festivités ?

Partagez

Auteur·e

cladelcroix

Commentaires