Plus de 400 ans d’Histoire et de traditions : la foire de Saint-Casimir à Vilnius

Article : Plus de 400 ans d’Histoire et de traditions : la foire de Saint-Casimir à Vilnius
Étiquettes
18 février 2020

Plus de 400 ans d’Histoire et de traditions : la foire de Saint-Casimir à Vilnius

Kaziuko mugė, la foire de Saint-Casimir est un marché où se côtoient à la fois art, artisanat et simples stands de fruits et légumes ou de poisson. Mais surtout c’est une tradition vieille de plus de 4 siècles.

La foire de Saint Casimir est issue des processions en l’honneur de Saint-Casimir, ou Kazimieras en lituanien. Chaque année, elle a lieu le week-end le plus proche du 4 mars, jour de la Saint-Casimir.

La procession en l’honneur de Saint Casimir © Clara Delcroix
La procession en l'honneur de Saint Casimir © Clara Delcroix
La procession en l’honneur de Saint Casimir © Clara Delcroix

Les origines du marché

Saint-Casimir est le fils de Casimir IV, roi de Pologne et grand-duc de Lituanie. Mais c’est avant tout le saint patron de la Lituanie et de la Pologne. Il est décédé le 4 mars 1484, faisant de ce jour la Saint-Casimir. Après sa canonisation en 1602, la construction de l’église jésuite Saint-Casimir a débuté à Vilnius, devenant le premier sanctuaire baroque de la ville.

À cette époque, on avait le droit de faire du commerce dans la rue centrale de Vilnius pendant la « fête de Kaziukas ». Principalement les gens des campagnes venaient vendre le fruit de leur travail, artisanat ou nourriture. Commerçants et citoyens étaient satisfaits par cet événement : les premiers se réjouissaient de la demande, les seconds de l’offre à bon prix. La fête est devenue tradition.

Du poisson fumé à la foire de Saint Casimir © Clara Delcroix
Du poisson fumé à la foire de Saint Casimir © Clara Delcroix

Mais au fil des ans, les festivités ont évolué. Le marché a grandi, et s’est rythmé de musiques folkloriques, danses, et autres performances : plus qu’un simple marché, c’est devenu une véritable foire. Se tenant tantôt sur la place de la Cathédrale, tantôt sur la place Lukiškės, ou encore au marché de Kalvarijos, la foire de Saint-Casimir est finalement retournée sur son emplacement d’origine en 1991, dans la vieille ville de Vilnius.

Kaziuko mugė de nos jours

À la foire de Saint Casimir, le šakotis est fait sous les yeux du public © Clara Delcroix
À la foire de Saint Casimir, le šakotis est fait sous les yeux du public © Clara Delcroix

Aujourd’hui, la foire attire des dizaines de milliers de visiteurs et de nombreux artisans venus de tout le pays, ainsi que de pays voisins comme la Lettonie, la Russie ou la Pologne. C’est l’un des principaux événements culturels annuels de Vilnius. Ces dernières années, la foire s’est aussi étendue à d’autres villes de Lituanie, comme Kaunas, Alytus, ou Klaipėda.

 En complément du marché, des performances artistiques – musique ou danse principalement – sont organisées. Toutefois, l’origine religieuse de l’événement ne sombre pas dans l’oubli : la foire s’ouvre traditionnellement avec une procession en l’honneur de Saint-Casimir, le vendredi en début d’après-midi.

Que trouve-t-on au marché de Saint-Casimir ?

Stand de verbos à la foire de Saint Casimir © Clara Delcroix
Stand de verbos à la foire de Saint Casimir © Clara Delcroix

Déambuler dans le marché de Saint-Casimir permet de découvrir certains pans de la culture lituanienne, que ce soit par des objets artisanaux, ou des stands proposant des plats traditionnels. Parmi les incontournables : les verba, des bouquets de fleurs et herbes séchées et colorées pour le dimanche des Rameaux, les baranka, des colliers de biscuits ronds, ou encore les cœurs de Kaziukas, des pains d’épices en forme de cœur décorés de sucre coloré. Le chauffe-poignets orné de perles est récemment devenu un incontournable.

Un stand de Barankas © Clara Delcroix
Un stand de Barankas © Clara Delcroix
Un stand de sucreries © Clara Delcroix
Un stand de sucreries © Clara Delcroix

Mais il est impossible de faire une liste exhaustive, car on trouve vraiment de tout : vêtements, chaussures, objets en bois ou en métal, peintures, vanneries, céramiques… L’alimentaire a aussi sa part avec le pain de seigle, la viande, les produits laitiers, le miel, la bière, ou encore le kvas (boisson fermentée à base de pain de seigle). À noter que ces boissons sont aussi servies chaudes – important lorsque les températures sont négatives.

Un stand de poteries © Clara Delcroix
Un stand de poteries © Clara Delcroix
Un forgeron à la foire de Saint Casimir © Clara Delcroix
Un forgeron à la foire de Saint Casimir © Clara Delcroix

Personnellement, s’il me fallait conseiller une période de l’année pour visiter la Lituanie, je dirais la foire de Saint-Casimir ! C’est l’un des événements qui m’a le plus plu lors de mon Erasmus en Lituanie 🙂

Partagez

Commentaires