Pourquoi ne parle-t-on plus de la génération Z ?

Article : Pourquoi ne parle-t-on plus de la génération Z ?
15 septembre 2020

Pourquoi ne parle-t-on plus de la génération Z ?

Une recherche sur Google suffit pour le constater : les derniers articles publiés sur la génération Z sont un peu datés… Pourtant les Z n’ont pas disparu du jour au lendemain…

Pour rappel, la génération Z, ce sont les jeunes nés entre 1995 et 2010. Les plus âgés ont désormais 25 ans et sont entrés sur le marché du travail. Les plus jeunes vont ou ont commencé le collège.

En recherchant des articles sur la génération Z, on trouve davantage de publications datées de 2019 voire 2018. 2020 ne semble pas connaître la gen Z. Serait-ce un effet secondaire de la pandémie de coronavirus Covid-19 ?

Bien sûr, on trouve quelques articles de 2020. Le Pew Research Center (centre de recherche américain sur la démographie, l’opinion publique et les problématiques sociales) continue à évoquer la thématique. Parfois repris par des médias francophones, comme Méta-Media dans cet article du mois d’août : « Au seuil de l’âge adulte : zoom sur la génération Z ». Mais on ne trouve pas ces articles à foison, loin de là…

Sur Google Trends, pour la recherche « generation Z », la courbe s’effondre à partir de novembre 2019.

Gen Z, disparue ou bien présente ?

Dans un article du New York Times, on peut lire que de nombreux participants aux manifestations Black Lives Matter ont moins de 35 ans. Dans l’ensemble, ils appartiendraient même à la tranche des 18-34 ans d’après une étude Cision. Ce qui correspond à un mélange de gen Y et Z.

Rappelez-vous des marches pour le climat, Fridays for Future, de l’an passé. À nouveau, ce sont les « jeunes ». Et ces écoliers et étudiants appartiennent, je vous le donne dans le mile, à la génération Z.

Ces deux manifestations ne sont que des exemples. On pourrait en trouver d’autres à l’échelle de chaque pays, de chaque région.

La génération Z n’est pas nommée, mais elle est bien présente. Et il est intéressant d’observer ces mouvements à la lumière d’explications sur le comportement de la génération Z.

Les millenials, qui sont-ils ?

Dans le même temps, en recherche associée à « generation Z », on trouve « millenials ».

Pour le Pew Research Center, déjà évoqué précédemment, les individus nés entre 1981 et 1996 appartiennent aux millenials (milléniaux si on francise). Les individus nés à partir de 1997 intègrent la gen Z.

Millenials serait donc égal à gen Y ? Serait-ce un moyen de recycler les marronniers sur la génération Y ? Oui et non. Ou plus précisément : parfois oui, parfois non.

La définition du Pew Research Center n’en est qu’une parmi d’autres… Et c’est tout le problème. Millenials correspond aux individus nés aux alentours du changement de millénaire, donc de l’an 2000. La définition est floue, le terme un peu fourre-tout : on l’utilise à tout-va, même lorsqu’il ne correspond pas vraiment… mais surtout lorsqu’il « arrange » !

Pourquoi ne parle-t-on plus de la génération Z ?

Les Z existent toujours, réalisent toujours de nouveaux projets, s’engagent, certains maintenant travaillent… Mais dans le même temps, ils sont totalement invisibles. Ou du moins, ne sont pas nommés comme de la gen Z. Paradoxal…

Sont-ils trop âgés pour que l’on mérite de les évoquer ? Pourtant, des articles paraissent sur les Y. Aurait-on déjà tout dit à leur sujet ? Ça m’étonnerai. Serait-ce plutôt un ras-le-bol général de cette classification en générations ? C’est pourtant un concept important des sciences sociales, utilisé de la campagne marketing à l’étude démographique.

L’origine serait-elle une incompréhension, voire une peur de la gen Z ? Parfois j’ai l’impression que l’on se voile la face, on refuse d’admettre cette réalité : la génération Z existe, même si visiblement, on ne veut pas en parler…

D’où vient donc cette apparente invisibilité de la génération Z ? N’hésitez pas à partager vos idées et vos réflexions en commentaire.

Photo CC Unsplash Tachina Lee https://unsplash.com/photos/-wjk_SSqCE4
Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le partager sur Pinterest 😉
Partagez

Commentaires

Sirandou
Répondre

Notre génération Z est en recherche d'opportunités qui vont réellement impacter leur avenir professionnel mais également d'un point de vue des valeurs humaines.
C'est une génération décompléxé fâce aux erreurs et aux l'échecs !! Elle mérite qu'on s'intéresse à elle.

Merci Clara pour cet article .