Un Mondoblog Camp, une semaine, des rencontres !

Vue aérienne sur une rue de Tananarive, ville d'accueil du 5e Mondoblog Camp

Adorable, trop mignon, trop chou, poulette
Ma belle, mon petit, ma puce, choupette
Tana, c’était ça, c’était moi.

Benjamine, 17 ans, mineure, mais quelle chance de participer à ce Mondoblog Camp !

La vue sur Tananarive, capitale de Madagascar, depuis le Palais de la Reine, imposant édifice surplombant la ville

Tananarive, capitale de Madagascar, a accueilli la 5e édition du Mondoblog Camp

Ce n’est pas parce que je ne suis pas adulte que je ne peux pas en profiter au même titre que les autres. Je pense même que les perceptions, les impressions, les sensations, les émotions sont décuplées : tout est si grand ! L’avantage d’être la benjamine, c’est que tout le monde te donne des petits surnoms mignons et tout le monde te demande constamment si tout va bien !

À la fois snapeuse du Mondoblog Camp 2016 (mais ça, c’est propre à ma génération, je pense 😉 ) et photographe attitrée de Lucrèce sur le #SommetMada16, je ne suis pas en reste !
Dans notre salle du pavillon de l’OIF (Organisation Internationale de la Francophonie), j’étais fournisseuse de câble pour Mac. D’ailleurs, Manon, Maristé, Aminatha, pourquoi n’en aviez-vous pas ?

Une semaine placée sous le signe du selfie (à retrouver à la fin) et du hashtag. #BeauxYeux #ChersParents #Sommeil #Emotion #MondoTana et caetera.
Désormais, ceux-ci sont plutôt remplacés par #nostalgie… Mais dans nos cœurs restera à jamais gravé le hashtag #francophonie.

Avant d’y participer, je me demandais à quoi pouvait ressembler cette formation Mondoblog, ce Mondoblog Camp. Difficile en réalité de pouvoir décrire tout ce qu’on y découvre, apprend ou encore ressent. Mais pour vous faire une idée plus précise, je vous encourage à consulter mon carnet de voyage : tous les jours, j’y ai écrit le déroulement de la journée avec les différentes activités et photos à l’appui 😊

Le Mondoblog Camp, c’est une formation

Qui dit Mondoblog Camp, dit avant tout formation. De nombreux modules (photo, vidéo, présence en ligne, écriture web, CSS, etc.) nous ont permis d’acquérir une culture du blogging. Retour sur quelques points clefs.

Les 2 principes de Mathias :

  • «Sharing is caring»
  • «Less is more»

La désormais célèbre citation de Simon :

Le cours de CSS de Fotso, parfois un peu rapide… 😉  Mais au moins, désormais, nous savons à qui nous adresser en cas de problème !

À la découverte de Madagascar

Au-delà de la formation, le Mondoblog Camp est bien d’autres choses. Pour ceux arrivés en avance, nous avons eu le temps de visiter un peu la ville d’Antananarivo, capitale malgache. Mais tout le monde a pu goûter à la culture locale.

Pour beaucoup de blogueurs, c’est la grande découverte des litchis. La plus grande nouveauté reste cependant la viande de zébu ! En quelques jours, nous sommes tous devenus zébuvores !

Après la découverte de la nourriture locale, c’est une autre initiation qui nous attend : lamako. Ce « clap » malgache est assez simple à réaliser. Un meneur donne les indications :

  • Lamako = l’assistance applaudit 4 fois
  • Avereno =l’assistance applaudit 10 fois
  • Atambaro = l’assistance applaudit 1 fois

Les indications s’enchaînent et l’animation est terminée ! Exemple en vidéo :

La culture malgache ne se limite pas à la nourriture et à frapper dans ses mains. La danse en fait partie intégrante. Petit exemple de cours de danse produit par nos amis mondoblogueurs malgaches :

Émergence de talents

Bien sûr, nous avions Atome ou encore Issouf, nos rappeurs de la saison. Mais comment évoquer ce Mondoblog Camp sans parler de Samantha, ou plutôt SLamantha devrais-je dire : LA révélation de MondoTana !

Samantha, c’est quand même la seule qui s’est vu demander un autographe. C’est la seule qui est passée en direct à la télévision nationale malgache. C’est la seule qui a fait un slam devant Michaëlle Jean, Secrétaire Générale de la Francophonie. C’est la seule qui a osé remettre ça avec François Hollande, Président de la République Française. C’est la seule qui a commencé sa carrière internationale, je crois.

Pour retrouver l’ensemble de notre rencontre avec le Président Français, je vous conseille la vidéo ci-dessous. On y retrouve nos questions de mondoblogueurs, le slam de Samantha et bien sûr le selfie final !

 

Le bus de la joie

Comment parler MondoTana en oubliant le bus de la joie ? Je pense que son excellence madame la présidente de la république dictatoriale mais parfois démocratique, Sonia, va nous manquer à tous… Le bus de la joie, c’était des chants, du rap, des poèmes et de l’amour ! Chaque soir, des nouveautés !

Selfies en folie !

Plus qu’une formation, le Mondoblog Camp, c’est surtout une aventure humaine. Imaginez-vous 50 étrangers qui se rencontrent. Ils ne connaissent rien les uns des autres. Ils sont originaires de 16 pays différents. Seuls les unis une langue, le français, et une passion : le blogging et Mondoblog.

Et en une semaine, des liens tellement forts se créent ! Si bien qu’à la fin, ça termine en bain de larmes et d’émotion… Allez, quelques selfies pour terminer 😉

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le partager sur Pinterest 😉

17 Commentaires

  1. Je pense que c’est « Less is More », hein, c’est mon adage préféré…En français, « Le mieux est l’ennemi du bien »…Sinon BRAVO Clara, ton billet est exemplaire, ravi que tu fasses partie de la famille 😉

    1. Ah j’ai la preuve en image : il y avait une erreur sur le tableau ! Cependant, c’est vrai que « Less is more » me semble plus réaliste 😉 je vais corriger 😉 et merci beaucoup 😀

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *